ROTH2: L’HYDROGÈNE SOUS CONTRÔLE
Bouteilles d’hydrogène JUSQU’À 1000 BARS de pression

bouteilles d'hydrogène

ROTH2: L’HYDROGÈNE SOUS CONTRÔLE
BOUTEILLES D’HYDROGÈNE JUSQU’À 1000 BARS DE PRESSION

BOUTEILLES D'HYDROGÈNE

ROTH2, LEADER FRANÇAIS dans la production de réservoir en acier à haute pression

Jusqu’à 1000 bars
de pression.

La finesse de l’atome d’hydrogène ne convient pas aux bouteilles de stockage pour les autres gaz, pour cela, avec sa grande expérience dans les bouteilles HP en acier, Roth2 a développé avec soin une gamme ayant les caractéristiques necessaires pour stocker de l’hydrogène en toute sécurité.

HYDROGÈNE

Un vecteur d'énergie incontournable

• Sa combustion génère une forte quantité d’énergie (environ 3 fois plus que l’essence à poids constant)
• Elle est très abondante sur Terre sous forme atomique (eau, hydrocarbures, etc.. Le dihydrogène existe aussi à l’état naturel (les premières sources naturelles d’hydrogène ont été découvertes au fond des mers dans les années 1970 et plus récemment à terre)
• Sa combustion est non carbonée, pas d’émission de CO2…

hydrogen cylinders
hydrogen cylinders

Des réservoirs dédiés à votre environnement

Applications stationnaires :
• Pour les métiers de la mobilité
• Pour les process industriels

  • applications de l'hydrogène
  • les limites de l'hydrogène

L'hydrogène peut être converti en électricité, en chaleur ou en force motrice, selon l'utilisation finale. Il a l'avantage d'être stockable (problématique avec l'électricité) et d'être produit sans émission de CO2. Il permet de stocker l'énergie dans les bâtiments en fournissant de l'électricité et de la chaleur par cogénération, ce qui permettrait de développer des bâtiments à énergie positive. En tant que vecteur énergétique, il a plusieurs applications.


DES APPLICATIONS STATIONNAIRES POUR LES MÉTIERS DE LA MOBILITÉ

L’hydrogène est stocké et transporté jusqu'à des stations  de recharge qui alimentent les véhicules.


DES APPLICATIONS STATIONNAIRES POUR DES PROCESS INDUSTRIELS

L’hydrogène est un composant chimique très employé dans l’industrie, il permet de réduire les émissions de CO2 sur la production d'ammoniac, et la production d'acier.

l’hydrogène ou vecteur hydrogène se heurte encore à plusieurs limites :

Le stockage de l'hydrogène
Le stockage de l'hydrogène ne nécessite pas de grande quantité d'énergie sous forme comprimée, contrairement à l'hydrogène liquide.

Le coût du processus de production d'hydrogène
Le coût du procédé de production d'hydrogène le plus prometteur est par l'électrolyse de l'eau ; son utilisation par le grand public dans les transports nécessite la mise en place d'un réseau de stations d'hydrogène (stations-service).

L'énergie de l'hydrogène est prometteuse à bien des égards. Son exploitation à l'échelle industrielle n'en est qu'à ses débuts.

Les challenge énergétiques de l'hydrogène

Production décarbonée

d’hydrogène

L’avantage de l’hydrogène dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre dépend évidemment de la manière dont il est produit. Une chaîne non carbonée de production existe (électrolyse ou séquestration de CO2, s’il est issu des énergies fossiles).
 
La conjonction de trois facteurs conditionne le développement d’une filière énergétique de l’hydrogène : compétitivité en termes de prix, rendement énergétique et absence d’émission de CO2.

Stockage et transport

d’hydrogène

Avec les piles à combustible, l’hydrogène permet de stocker et de produire de l’électricité à la demande, valorisant ainsi les énergies renouvelables intermittentes.

Gestion des intermittences

des énergies renouvelables

L’hydrogène est difficile à stocker et à transporter, en raison de sa faible densité énergétique par unité de volume. Le transport s’effectue généralement en bouteilles ou en pipelines sous forme comprimée : le gaz peut être comprimé de quelques dizaines de bars à 350 ou 700 bars pour être acheminé. D’autre part, il est possible de le liquéfier l’hydrogène à –253°C mais cette transformation est très énergivore. 
 
Le réseau de gaz naturel peut aussi contenir de l’hydrogène jusqu’à 20% en volume mais cela nécessite de le purifier en aval du réseau.

Utilisation dans les transports

Le secteur des transports offre un potentiel de développement majeur au vecteur hydrogène : celui-ci peut être utilisé directement dans des moteurs à combustion interne ou dans des piles à combustible. Des moteurs à combustion utilisant l’hydrogène équipent déjà des bus et des bennes à ordures ménagères sous forme d’hythane (mélange 20% hydrogène / 80% gaz naturel).

Sécurité

Nos réservoirs font l’objet de tests complexes et rigoureux pour veiller à la tenue mécanique des matériaux au cours du temps, s’assurer d’une parfaite étanchéité, et garantir le plus haut niveau de sécurité des utilisateurs.
Ils sont produits dans le respect des exigences réglementaires pour ainsi être exploités en toute sécurité. Afin de livrer des produits fiables et durables, différents contrôles sont réalisés tout au long du cycle de fabrication.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.